Les médicaments et l'érection

Il sont toxiques pour l’érection (9) à suivre

Voici la suite de ma liste des médicaments potentiellement néfastes pour l’érection… A éviter quand on peut faire autrement.

Mais attention, beaucoup d’hommes qui prennent l’un de ces médicaments ont toujours et encore de bonnes érections. Tout le monde ne souffre pas de l’effet indésirable dont nous parlons ici.
N’allez pas imaginer que je me complaise à recopier le mot “impuissance”, bien au contraire. Cela me fait mal à chaque fois. Car on ne l’emploie plus guère en médecine (et heureusement), mais, dans le Vidal, dans les notices (d’où je tiens l’information officielle), il s’incruste. Je pense qu’il finira par disparaître. En combien de temps ? Je finis par me le demander. On devrait dire “dysfonction érectile”, ou “difficulté érectile”, ou “dysérection”, ou autre chose, mais pas impuissance !

Pegasys : Impuissance.
Pepcidduo : Impuissance.
Pertofran : Impuissance.
Piportil : Impuissance.
Practazin : Impuissance.
Practon : Impuissance.
Prinactizide : Impuissance.
Prinivil : Impuissance.
Prinzide : Impuissance.
Pritorplus : Impuissance.
Propanolol : Impuissance.`
Propecia : troubles de l’érection, troubles de l’éjaculation (y compris diminution du volume de l’éjaculat) ; diminution de la libido ; douleur des testicules.
Prostadirex : Impuissance.
Prothiaden : Impuissance.

7 réflexions au sujet de « Il sont toxiques pour l’érection (9) à suivre »

  1. cancer de la prostate

    je suis etais traiter pour un cancer de la prostate, par 40 seance de rayons de 3 minute a peu pres par seance il y a 3 ans psa retombe a 1.44 mais petit probleme d erection cela commence a revenir mais tres tres lentement peut on me dire si cela reviendras totalement et au bout de combien de temps merci

  2. propecia

    je prends du propeci depuis 10ans, au debut j’ai connu des troubles du volume de l’ejaculat pendant 3ans envion, a ce jour tout va bien, en ce qui concerne ma libido elle est un peu en baisse mais peut etre est ce lié à l’age, j’ai45ans, et non au propecia, je pense que le trouble le plus marqué est la diminution du volume de l’ejaculat les premieres années de traitement mais après l’organisme s’habitue, en tout cas cela ne nuit pas a la fertilité mon amie est enceinte de 4 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *