Les pannes sexuelles vues par une sexologue

À qui les médecins prescrivent-ils des médicaments pour améliorer l’érection ?

Il existe pas mal de cas assez différents où un médecin peut se trouver amené à prescrire un médicament facilitateur de l’érection, un de ces inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 comme le Levitra, le Viagra ou le Cialis.

– La prescription d’un médicament facilitateur de l’érection se fait quand un homme souffre de pannes. C’est évident ? Pas tant que ça ! Certains hommes cherchent la performance et rêvent d’obtenir une érection encore plus impressionnante. Cela n’est pas une bonne indication ! Pourquoi ne pas plutôt profiter des plaisirs de l’amour ? Car si ne pas avoir d’érection est limitant pour la sexualité, avoir une érection légèrement plus rigide ne changera pas grand chose à votre plaisir ni à celui de votre partenaire ! En revanche, cultiver l’érotisme peut tout changer.

Chez un homme qui évite les rapports sexuels : il a eu une panne une fois, et comme il a peur que cela se reproduise, il fuit la sexualité. Il risque de laisser se dégrader sa vie sexuelle. Il vaut mieux l’aider avec un starter médicamenteux pour lui permettre de retrouver sa confiance en lui.

Chez un homme qui souffre d’un problème de santé : problème de prostate, traitement nocif pour l’érection… Les médicaments sont généralement très efficaces. Dans ce cas, il faut souvent les prendre systématiquement au long cours, car les facteurs anti-érection restent présents.

Chez un homme qui recommence sa vie sexuelle : il n’a pas fait l’amour depuis longtemps, plusieurs mois, plusieurs années. Il appréhende de recommencer. Cela peut même le faire éviter les rencontres. Savoir qu’il a une solution pour aller de l’avant va l’aider à retrouver un équilibre affectif, amoureux et… sexuel bien sûr ! La plupart du temps, une fois sa relation stabilisée, il n’aura pas besoin de continuer à prendre un médicament pour son érection. Avec de la pratique, elle fonctionnera à nouveau très bien.

Chez un homme qui attend les résultats de son bilan médical : il a un trouble de l’érection et l’on ne sait pas pourquoi. Il doit faire une prise de sang pour dépister une cause éventuelle. En attendant, il est tout à fait logique de lui prescrire un traitement. En effet, ce traitement ne modifiera pas les résultats des analyses, et il a toutes les chances d’être actif, même en cas de découverte d’une anomalie. Mais attention : si anomalie il y a, il faut bien sûr la soigner sous peine de voir la difficulté érectile augmenter.

Chez un très jeune homme qui n’a pas encore commencé sa vie sexuelle : certains garçons ont une terrible peur de ne pas être à la hauteur en commençant leur vie sexuelle. Un médecin ne va évidemment pas prescrire un médicament à tous les garçons qui attendent leur première fois… mais si cette peur est paralysante, qu’elle fait éviter l’amour, il peut être tout à fait adapté de prescrire un traitement. Les sexologues en sont convaincus, eux qui voient régulièrement en consultation des hommes qui n’ont pas encore commencé leur vie sexuelle à 30 ou 40 ans. C’est quand même dommage de ne pas dépasser cette peur non ?

Chez un homme qui a été opéré de la prostate : après une telle intervention, un traitement est souvent très utile pour entretenir une bonne érection. En effet, après l’intervention, l’érection se bloque pendant un temps. Les médecins prescrivent actuellement souvent un traitement à base de piqûres dans le pénis pour déclencher régulièrement des érections (même minimes au début pour ne pas faire mal), puis des médicaments en comprimés. En effet, une intervention de la prostate se passe souvent chez un homme de plus de 60 ans. Si on laisse son érection s’arrêter pendant plusieurs mois sans rien faire, il risque d’avoir des difficultés à reprendre une vie sexuelle pour cause d’érection perturbée. En s’en occupant, on lui permet de retrouver sa vie sexuelle antérieure. Les traitements servent ici en quelque sorte à faire une gymnastique régulière des vaisseaux du pénis !

4 réflexions au sujet de « À qui les médecins prescrivent-ils des médicaments pour améliorer l’érection ? »

  1. Panne apres rapport

    Je m appelle Greg j ai une question a poser : cela m’est déjà arrivé de faire l’amour à ma copine de finir et elle non. Mais j’avais encore envie d’elle mais je n’ arrivais plus a avoir d’érection. Est-ce normal ou pas ?

    Réponse de C.Solano : Oui, c’est normal. Après une éjaculation, l’érection ne revient pas tout de suite. Le corps passe par un temps de repos, la période réfractaire, pendant laquelle toute érection est physiquement impossible, même si le désir est présent. Cela peut durer quelques secondes à quelques minutes et cela augmente avec l’âge, pour atteindre plusieurs heures et parfois même plusieurs jours chez un homme très âgé au-delà de 80 ans…

  2. panne apres rapport

    bsr,
    Je m appelle Greg j ai une question à poser. Il m’est déjà arrivé de faire l’amour à ma copine de finir et elle nn mais j’avais encore envie d’elle mais je n’arrivais plus a bander est-ce normal ou pas ?

  3. érection difficile

    j’ai comme un manque de sensibilité du pénis, s’est long avant d’avoir une érection et pourtant j’ai le désir. Cela me stresse et s’est encore plus long. J’ai essayé des produits naturels ça fait au mauvais moment ! que me conseillez-vous . Merci! Réginald

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *