Les pannes sexuelles vues par une sexologue

Votre partenaire trouve que votre sexe en érection n’est pas à la hauteur

Votre partenaire se plaint que votre sexe n’est pas assez gros. C’est dur à avaler comme remarque, mais au fait, est-ce justifié ?

La réponse est non !
Pourquoi ? C’est que le vagin est une cavité virtuelle. Au repos, ses deux parois sont accolées l’une à l’autre. Pour se sentir « emplie », elle n’a donc nullement besoin d’un sexe énorme ! Si jamais elle a la sensation que le pénis en érection de son partenaire n’est pas suffisamment volumineux, c’est elle qui a un problème ! Lequel ? C’est très simple : son vagin n’est pas assez musclé. En effet, les parois du vagin sont entourées de muscles, les muscles du périnée. Un vagin bien musclé est très tonique et il ressent des sensations quand il reçoit un organe sexuel masculin, même petit. Il est capable de se serrer autour d’un pénis qui serait de la taille d’un crayon à papier… C’est rare de ne pas avoir ça en magasin ! Donc, quand une femme se plaint que votre pénis est trop fin, renvoyez-lui la balle. Un homme ne peut absolument pas faire grossir son pénis alors qu’une femme peut pratiquer une gymnastique de musculation vaginale. C’est ce que font toutes les femmes après accouchement pour retrouver un vagin tonique. En plus, plus un vagin est musclé, plus il éprouve des sensations de plaisir, et plus il accède facilement à l’orgasme. Alors mesdames, au travail !

À suivre… (prochain article : et la longueur du pénis en érection?)
Cet article a été écrit pour répondre à « Mr Cocu »… à propos, je lui propose de se choisir un autre nom plus sympa. Beau gosse par exemple !

6 réflexions au sujet de « Votre partenaire trouve que votre sexe en érection n’est pas à la hauteur »

  1. slt

    slt j’ai lu votre article adressé à beau gosse et cela m’a plu d’autant plus que vous êtes une femme mon probleme se situ au niveau de l’érection aprés une éjaculation j’ai du mal à avoir une seconde érection quand ça arrive mon sexe se retracte au simple contacte j’en souffre

  2. moitié vrai moitié faux

    En réponse à ce que dit Ctherine Solano dans l’article en haut de page :
    “Un homme ne peut absolument pas faire grossir son pénis alors qu’une femme peut pratiquer une gymnastique de musculation vaginale.” Je dois dire que s’il est vrai que c’est trés souvent à la femme de se remuscler, il est parfaitement possible pour un homme de faire augmenter la taille et la grosseur de son pénis. Les exercices sont essentiellement manuels et gratuits (surtout n’achetez rien, ni pompes ni extenseurs, ni pillules…). La tradition chinoise notamment a isolé des séries d’exercices pour le renforcement du pénis: + d’énergie, meilleur immunité, humeur améliorée, gain de force… Trés souvent la simple évocation de cette possibilité énervent certains et décide certaines à se lancer sur le thème du “Vous n’avez pas besoin de ça pour nous donner du plaisir, apprenez à vous accepter, etc). Il ressort de tous ça que les uns sont fachés avec les solutions (si tant est que vous ayez un problème avec ça…) et préfèrent l’acceptation du problème et que les autres, ne percoivent pas le mécanisme de transfert qui est à l’euvre dans leurs propos. Aprés tout la liste des accessoires féminins et de leurs préoccupations et angoisses (régimes, silhouette, maquillage,…) ne les place pas en bonne position, pour le “acceptez vous comme vous êtes”, surtout qu’il ne s’agit pas tant de leur faire plaisir (naïveté typiquement féminine…) que d’améliorer NOTRE plaisir ! Messieur sachez une fois pour toute qu’il est infiniment jouissif d’avoir un pénis fort, long et massif ! Votre plaisir en sera décuplé et vous pourrez constater que la gent féminine ne connais que trés peu (ou les avoue trés mal) ses propres désirs. L’effet d’un pénis au dessus de la moyenne est sans appel ! Désolé pour ceux qui s’accroche tendrement à l’idée que l’amour doit savoir dépasser tous ça… Si votre sexualité n’est pas (exclusivement) celle du couple, sachez que la réalité des pratiques dans le milieu de la “chasse sexuelle”, donne énormément d’importance au pénis (taille, aspect, grosseur). Il est évident que le discours qui tend à discalifier la préoccupation de la taille du pénis, émane principalement de gens…qui n’en ont pas et qui de ce fait ne sont pas réellement aptes à s’immiscer dans ce débat. Sorry. (essayez messieurs de vous faire une place dans un forum ayant pour thème les douleurs prémenstruels….) Bien du plaisir !
    Vincent

  3. Votre partenaire trouve que votre sexe en érection n’est pas à la hauteur…

    Le fait que le penis d’un homme en érection n’est pas à la hauteur de sa partenaire, ce jugement est tout à fait ridicule je trouve !
    Le vagin d’une femme ne fait que 10 cm.
    Pourquoi aller chercher plus loin?

    On aime son partenaire et non pour la taille de son sexe !

  4. Merci

    Merci, car votre article m’a remis du baume au coeur.
    A force d’être sans cesse dévalorisé pour un problème qui n’en était pas un, j’en avais fini par oublier que dans un couple il ne pouvait y avoir d’harmonie sexuelle sans que la femme daigne bien y mettre du sien.
    Ce qui, soit dit en passant, devrait être chose aisée lorsque celle-ci se déclare attachée à votre personne. Enfin, en principe!
    Etant issu d’une culture faisant la part belle aux mâles virils et glorifiant leurs rôles de “dominateurs” je m’étais habitué, tout en respectant les femmes, à tout assumer, tout prendre en charge sur mes épaules pourtant solides.
    Tant et si bien que je prenais toujours très à coeur toutes les remarques désobligeantes de ma compagne; les assimilant à autant de doutes émis sur ma virilité.
    Alors quand il s’agissait de remontrances visant mes attributs!
    Je vous laisse imaginer les dégats sur mon mental (perte de confiance, sentiment de culpabilité, baisse du désir…)
    De quoi complexer pour rien, quoi!
    Avec pour principal effet: de réels troubles relationnels au sein du couple aux conséquences bien pires que celles supposées d’un déficit de taille du pénis.
    Votre article m’a permis de voir le problème sous un angle différent.
    J’ai conscience qu’il est ridicule pour une femme de soutenir que la jouissance est une question de centimètres mais en tant qu’homme il est difficile de savoir ce qu’elles ressentent vraiment.
    Aussi lorsqu’un message allant dans ce sens émane d’une femme telle que vous (médecin de surcroit) il n’en est que plus rassurant.
    Pour finir, je vous rejoins sur le mauvais gout du choix de mon pseudo (Mr Le Cocu) c’était de l’autodérision.
    Je suis donc votre suggestion et me rebaptise “Beau gosse”.
    Je vais continuer à suivre vos chroniques avec le plus grand intérêt.
    Encore merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *