Comment éviter les pannes sexuelles ?

Recommencer sa vie sexuelle et retrouver son érection

Arrêt des relations sexuelles, reprise difficile

Quand un homme interrompt sa vie sexuelle pour des raisons diverses, célibat, rupture, veuvage, difficultés sexuelles de couple, etc, il est parfois difficile de recommencer, surtout si l’interruption est longue, disons, de plus de 6 mois. Quand c’est possible de reprendre une vie amoureuse, l’érection est souvent de mauvaise qualité ou carrément inexistante, et cela, à n’importe quel âge.

Après 10 ans sans relation sexuelle, érection difficile !

J’ai connu un homme de 35 ans qui n’avait pas fait l’amour depuis ses 25 ans, (il m’a dit ne pas avoir rencontré de femme pendant ce temps). Quand il a recommencé, ses érections étaient insuffisantes pour une pénétration et un rapport correct.
Il était très embêté, mais heureusement, « ma copine est très zen m’avait-il expliqué, elle est scandinave et là-bas, les gens sont bien plus à l’aise avec la sexualité. Ne t’en fais pas, ça va revenir… lui disait-elle
C’est exactement ce que je lui ai dit. Et c’est ce qui s’est passé. La pratique sexuelle fait revenir l’érection, sauf si l’on a des problèmes de santé qui jouent sur l’érection.

Comment ça se passe après un arrêt de rapports sexuels ?

Bon, c’est facile à dire, mais en pratique, que faire ? D’abord, il faut savoir que plus on est jeune et plus ça revient vite. Avec l’âge, c’est un peu plus long, c’est pourquoi on appelait autrefois ce problème « la maladie des veufs ». Quand on perd sa femme, c’est rarement à 25 ans, et il faut du temps pour s’en remettre moralement, généralement plusieurs années. Mais ce n’est pas parce que c’est plus long que ça ne revient pas. Au pire, il faut 6 mois de pratique pour retrouver vraiment de bonnes érections. (à plus de 70 ans…)
Si vous n’êtes pas convaincus, lisez le témoignage de Pierre, en plusieurs parties sur ce blog. Il n’a pas eu de rapports avec son épouse pendant 8 ans, et maintenant, c’est revenu. Il a accepté que je recopie ses mails et que je les commente. (un grand merci à lui, c’est vraiment sympa car je pense que ça peut aider d’autres couples)

Que faire pour relancer l’érection ?

Donc que faire ? Car si vous dîtes à votre partenaire qu’il va falloir attendre 6 mois, c’est un peu raide (heu pardon) ou un peu dur à avaler (bon, c’est pire encore !)
Enfin, il faut qu’elle soit compréhensive !
Que dire ? D’abord expliquer que cela fait longtemps que vous n’avez pas fait l’amour et que ça risque d’être un peu difficile. La plupart des femmes peuvent très bien le comprendre.
Lui demander de l’aide, car les femmes, pour la plupart, adorent jouer à l’infirmière.
Et puis, il ne faut pas vous fixer sur l’érection. Commencer au début par vous dire, tant pis, on ne fait pas l’amour avec pénétration, on se fait des câlins des caresses (y compris sur le sexe, le pénis j’entends pour être précise), et petit à petit, il va faire comme la belle au bois dormant : se réveiller, s’apprivoiser ! Patience et vous êtes récompensé.

Quand on veut retrouver rapidement son érection

Si vous êtes pressé, et je peux vous comprendre, prenez un médicament pour l’érection, enfin demandez à votre médecin de vous en prescrire si vous n’avez pas de contre indication : Levitra (Vardenafil), du Viagra (Sildenafil), Cialis (Tadalafil) ou Spedra (Avanafil) ! Ce sont des médicaments qui servent de starter et qui sont très efficaces dans ce cas. Et comme tous les starters, une fois que le moteur a redémarré, vous pouvez arrêter le starter. Vous fonctionnez alors par vous-même sans avoir besoin d’un coup de pouce… (ou d’un coup de main !)

21 réflexions au sujet de « Recommencer sa vie sexuelle et retrouver son érection »

  1. Sexualité, et la timidité, ça n’aide pas pour l’érection
    J’étais trop timide, pas homosexuel, mais je tends vers ça… Je ne la pratique pas, mais je voulais voir les hommes ” du type que je crois sexy “, faire l’amour … j’ai passé toute ma vie jusqu’à maintenant (35 ans) sans aucune copine …
    Un jour je me suis allé au bordel pour essayer l’amour a une femme, mais… Une panne sexuelle a eu lieu… Mon pénis ne répond plus comme s’il est détaché de mon cerveau.
    Que faire,…le viagra peut il m’aider? je crains l’accoutumance !

    1. Réponse du Dr Solano à Boyka qui n’a jamais eu de rapport sexuel
      En fait, vous n’êtes pas bien renseigné sur la réalité : la toute première fois, il y a très souvent une panne d’érection. Simplement parce que le corps manque d’entraînement et qu’un rapport sexuel, ça ne ressemble pas à la masturbation.
      Donc la panne, c’est hyper fréquent et pas du tout le signe que vous avez un problème.
      Le Viagra a sauvé beaucoup de mes patients. En effet, la solution dans votre cas, c’est :
      – De dire à votre partenaire que ça fait longtemps que vous n’avez pas eu de rapport sexuel, donc que vous ne serez peut-être pas au top.. (pas besoin d’en dire plus)
      – De dire que pour les premières fois, vous préférez seulement faire des câlins (sans pénétration). Comme ça, pas de stress.
      – Et en plus, vous utilisez du Viagra (même sans vouloir de pénétration), comme ça vous allez constater que ça fonctionne plutôt bien, tout de suite ou petit à petit.
      – Et quand vous vous sentez plus à l’aise, vous demandez à votre partenaire si elle a une contraception et vous avez un rapport sexuel complet avec préservatif (ou sans préservatif si vous faites tous deux des tests de dépistage après 3 mois sans autre partenaire)

  2. Mal de tête avec Cialis
    Bonjour, je me présente Didier j’ai 28 ans (en couple depuis 2 ans et demi). Je souffre d’impuissance et de perte de libido depuis à peu près 1 an et 2 mois. Je suis allé voir le médecin généraliste qui m’a fait passer échographie, une prise de sang et je suis allé voir un urologue. Il n’y a rien d’anormal…. On dit que c’est psychologique.
    J’arrive difficilement à pénétrer ma copine.
    Devant un film X, il ne se passe rien, pas d’érection, le matin pareil….
    J’ai déjà essayé le Cialis une fois, et j’ai eu une érection bonne mais ça m’a donné mal à la tête.
    Que faire ?

    1. Réponse à Didier qui a mal à la tête avec le Cialis
      Le Cialis peut donner des maux de tête, c’est un effet connu. C’est lié au fait qu’il ne dilate pas seulement les artères du pénis, mais également les petits vaisseaux au niveau du crâne. Donc quand on a mal à la tête, c’est que le dosage est trop fort.
      Effectivement, il peut être très efficace sur l’érection, mais il est sans doute trop efficace. Il faut donc couper votre comprimé en deux.
      Et sinon, évitez la pornographie qui est de plus en plus souvent la cause de problèmes d’érection chez de jeunes hommes.

  3. Après 15 ans sans sexe, ce n’est pas facile
    Je vois le même problème que moi sur vos questions, mais pas de réponse.
    voici mon problème : j’ai été 15 ans sans faire l’amour. Après quand j’ai recommencé… Oups problème : pas moyen de bander. Depuis ce jour, plus moyen d’avoir une érection normale et même avec le Cialis. Alors qui a la réponse ? Je suis en très bonne santé pourtant.

    1. Réponse du Dr Solano à Didi après un arrêt de vie sexuelle de 15 ans
      Quand a n’a pas eu de rapport sexuel pendant 15 ans, il faut insister. Au début, faire des câlins, des caresses non sexuelles et sexuelles pour que l’érection se remette à fonctionner. Et peut-être en parallèle faire un bilan de santé pour voir s’il y a un souci médical qui contribuerait à expliquer ce souci d’érection. Un autre conseil aussi : demander à votre médecin de vous prescrire un autre médicament pour l’érection. Il en existe quatre et parfois, on ne réagit pas pareil selon le médicament. Il peut y en avoir un plus efficace pour retrouver vos érectiosn.

  4. Sexe nul, car érection impossible même avec Edex
    Je viens vers vous parce que mon cas est complexe. Mon épouse a divorcé parce que au niveau sexualité rien ne marchait malgré les piqures Edex les traitements oraux.
    La pose d une prothèse m’est défendue pour cause de staphylocoque et de rejet. J’ai acheté divers appareils sans résultats : l’érection se fait, mais elle retombe lors de la pénétration. J’ai essayé plusieurs partenaires sans résultats positifs. J’arrive à me dire que rien n’est possible pour moi : j ai vu des psy et ils disent qu’il faut je vive sans sexe.
    Merci vous êtes mon dernier espoir merci de me répondre

    1. Réponse du Dr Solano à Patrick qui a le sentiment d’avoir tout essayé pour ses érections, et sans résultat
      Tout d’abord, Patrick, vous ne m’expliquez pas à quoi est dû votre souci d’érection. Donc c’est difficile de vous aider.
      Je peux vous dire que :
      – Il faut essayer les médicaments en comprimés l’un après l’autre et à la dose maximale.
      – Si ça ne fonctionne pas, un médecin sexologue peut vous prescrire des associations de médicaments
      – Vous pouvez tester l’Eroxon et le Vitaros
      – Vous pouvez utiliser un anneau pénien (en association avec d’autres traitements)
      – Vous pouvez tester un vacuum de bonne qualité avec les bonnes explications. (vous pouvez en trouver sur Doctical) Vous pouvez aussi vous renseigner sur Doctical
      – Vous devez consulter un médecin vraiment formé à l’utilisation de l’Edex pour l’utiliser au mieux. Et regarder des vidéos expliquant tout sur l’Edex ou Caverject
      – Vous devez aussi apprendre que le sexe, ce n’est pas seulement la pénétration : certains de mes patients ont une sexualité de couple très épanouie sans pénétration. Et croyez-moi, je n’exagère pas, ils trouvent même parfois leur sexualité plus épanouie qu’auparavant.

  5. Comme Philippe, j’ai eu des pannes avec ma copine
    Je suis comme Philippe. L’année dernière, j’ai commencé à avoir des pannes. Ma copine du moment me repousse alors, énerveée ! Depuis j’ai eu deux autres partenaires et plus ça va, moins ça va… En effet, Cialis est une solution qui marche extrênement bien, mais comme Philippe, j’ai très peur d’en être dépendant !
    Un conseil ?
    Merci

  6. En réponse à Philippe qui recommence sa vie sexuelle après deux ans d’interruption
    Prendre un médicament pour l’érection va-t-il aggraver la situation ?
    Je comprends vos questions, mais franchement, je peux vous rassurer. J’ai l’expérience de ce genre de problème. Tous les hommes dans votre cas qui prennent un médicament l’arrêtent rapidement parce qu’ils n’en ont plus besoin. Il n’y a pas d’accoutumance, mais plutôt une reprise de confiance, qui’il s’agisse du Viagra, du Levitra ou du Cialis. Comme vous n’avez pas fait l’amour depuis 2 ans, votre difficulté n’est pas uniquement psychologique. Vos réflexes sont un peu rouillés (si l’on peut dire !) et un coup de pouce médicamenteux peut vous aider. Cela dit, il est aussi possible, avec un peu de patience, de s’en passer. C’est ce que les hommes font depuis la nuit des temps, et c’est un choix que je respecte et que je comprends. Mais bon, depuis qu’on a inventé les démarreurs électriques, il n’y a plus grand monde à utiliser une manivelle !
    Amicalement,
    Dr Catherine Solano

  7. Ai-je vraiment besoin d’un starter pour recommencer ma vie sexuelle ?
    A 28 ans, je n’ai pas fait l’amour depuis deux ans. J’ai récemment rencontré une femme avec laquelle je me sens plutôt bien malheureusement, je n’ai que des débuts d’érection qui cessent rapidement.
    Etant jeune, sportif et sans problème particulier, je suis allé voir mon généraliste pour en discuter. Il m’a dit “il faut retrouver confiance en vous !” Il m’a donc prescrit du Cialis.
    Le problème c’est que d’un coté, j’hésite à le prendre. En effet, la panne à laquelle je suis confronté est purement psychologique, même si je me sens plutôt bien dans ma peau et que je ne suis pas vraiment conscient des causes. Prendre un cachet qui agit sur l’érection, ne risque t-il pas d’accroitre ce problème psychologique en créant une dépendance à ce médicament ? En même temps si je ne le prend pas je risque de me casser mentalement.
    J’entends bien ce que vous dites quand vous parler de “starter” et comprend bien comment ça pourrait marché mais malgré tout je me pose cette question.

    Merci pour vos nombreux conseils et ce site.

  8. Erection trop molle
    Je me suis séparé il y environ cinq mois de mon ex concubine après avoir eu une relation de quatre ans. Nous avons eu une adorable petite fille. Nous nous sommes séparés car nous n’avions plus de sentiments l’un envers l’autre.
    Depuis j’ai eu une partenaire de très courte durée (un mois environ) et depuis peu je me suis remis avec quelqu’un pour j’éprouve beaucoup de désir, mais voila … Au début tout se passe plutôt bien et au moment de pénétrer je me rends compte qu’il mon érection est trop molle, pas assez dure. Je ne voudrais pas la décevoir sexuellement. Personnellement, je pense que c’est plutôt psychologique mais si quelqu’un avait eu ce genre de souci, je ne suis pas contre des conseils (pour info j’ai 32 ans et pas de problème de santé particulier)

    Merci a tous ceux qui pourront m’aider…

  9. Presque jamais de Sexe
    D’une timidité maladive manquant de confiance en moi, j’ai commencé ma vie sexuelle très tard (33 ans)en ayant ma première expérince avec une prostituée. Cela s’est mal passé( érection insuffisante).
    Avant ça je pratiquais la masturbation et croyais même être homosexuel. Il m’arrivait d’être attiré par des garçons. Depuis 15 mois je suis amoureux d’une fille à qui je n’ai rien dit, complexé par mon inexpérience. La différence d’age entre elle et moi (10 ansde moins que moi)et je le répète une timidité maladive avec les femmes et elle en particulier font que parfois en sa présence je ne dis rien.
    Étant donné mon manque d’audace, un autre a fini par la séduire. Inutile de dire dans quel état cela m’a mis. Je me suis remis à fumer, je n’avais plus envie de rien, je ne regardais même plus les femmes dans la rue, mes érections matinales avaient même disparu.
    Il y a 10 jours j’ai tenté une nouvelle expérience avec la même prostituée. Au début, j’ai eu une érection, puis suite a un changement de position ramollissement avec impossibilité de retrouver la fermeté.
    Donc deux expériences sexuelles catastrophiques, l’impossibilité de séduire les femmes, je cumule trop de handicaps.
    Je suis vraiment désesperé. Je vais finir célibataire,ce dont je souffre le plus c’est d’avoir raté cette fille. J’ai du mal à me faire une raison. Je me demande si je suis impuissant, homosexuel refoulé ou hétérosexuel névrosé. Enfin trop de questions et de problèmes pour un type comme moi. Je vois vraiment pas comment en sortir.

  10. Difficulté pour le premier rapport sexuel
    J’ai 43 ans. Et Je n’ai jamais fait l’amour. Je suis puceau.
    Et c’est pour c’est pour cela que j’ai peur du mariage et surtout du risque d’échec sur le lit conjugal.

    1. Réponse du Dr Solano médecin sexologue à Boukary qui n’a jamais eu de rapport sexuel
      Vous ne serez pas le premier à commencer tard votre vie sexuelle. En fait, le secret pour que ça se passe bien, c’est de commencer doucement. De dire à votre partenaire : pour l’instant, je veux bien faire des câlins, mais pas l’amour. Et comme ça, vous apprenez à apprécier les caresses, les baisers, l’intimité, et vous prenez confiance.
      Personne n’est obligé de réussir la toute première fois, il faut souvent s’y reprendre à plusieurs fois, c’est banal !
      J’espère que je vous rassure, un homme n’et pas une machine, il peut avoir de l’appréhension, du stress et il a besoin de pratiquer pour s’entrainer et se sentir à l’aise.

  11. Erection, le mental, ça compte !
    A mon avis, pour retrouver son érection, il faut travailler le mental.

  12. L’érection retombe après la pénétration
    Il y a 6 ans nous avons perdu un bébé ( en début d grossesse, à 7 semaine). Depuis, avec mon mari (38 ans et moi 30 ans), nous ne faisons l’amour que sporadiquement. Cela fait 5 mois sans relation sexuelle. Quand nous nous apprêtons à le faire, tout ce passe bien, l’érection vient, mais au bout de quelques minutes de préliminaire elle retombe. Cela fait plusieurs fois que cela lui arrive, même avant son traitement pour la tension (Triatec). Je ne sais plus quoi faire, quoi lui dire, aidez-nous à y voir plus clair.

  13. Panne d’érection la 1ere fois
    Salut,
    Lorsque je voulais me lancer pour la première fois, j’étais en érection au début, mais avant la pénétration, j’ai eu peur (car avant j’avais pensé à ce qui se passerait si je ne parvenais pas à durer en érection) et mon érection a cessé.
    Que faire, car des j’ai peur de me ridiculiser pour une deuxième fois. SVP aidez moi.

    1. Que faire en cas de perte d’érection à cause du stress, réponse du Dr Solano
      En fait, vous décrivez quelque chose de connu : la peur, le stress agissent sur les artères et en particulier celles du pénis. Elles font se resserrer les artères, le sang passe moins, il en arrive moins au pénis et… l’érection retombe. C’est banal, c’est fréquent, mais effectivement, c’est gênant.
      La solution, c’est de comprendre que l’érection partie avec le stress, elle peut revenir dès que l’on se sent mieux. L’idéal est donc de ne pas chercher à retrouver l’érection immédiatement, mais de recommencer à s’embrasser, à échanger des caresses un peu partout et à retrouver l’émotion érotique afin qu’elle chasse la peur et/ou le stress. Une fois que l’on se sent à nouveau empli de désir et d’excitation, et bien, l’érection revient…
      Un autre truc, c’est de se dire : “aujourd’hui, je préfère faire sans pénétration.” Du coup, on n’est pas stressé par le fait de DEVOIR, à tout prix, obtenir une érection. Si elle est là, tant mieux, sinon, on fait sans et ça peut être bien aussi.

  14. Une femme qui serait l’âme soeur…

    Quel homme n’a jamais rêvé d’avoir une superbe jeune femme couchée, presque nue (en nuisette transparente), offerte, les yeux clos, prête à être “entreprise” par l’heureux élu?

    Mon rêve s’est réalisé, mais cela m’a paralysé : je n’ai rien fait. Je l’avais séduite, mais ça avait été trop “facile” pour moi. En fait, elle était superbe, confiante, peut-être aimante, mais j’étais impuissant.

    Par bonheur, ça a été l’exception qui confirme la règle. Mais je culpabilise encore par rapport au don extraordinaire qu’elle me faisait et mon attitude involontairement passive.

    Aujourd’hui, je pense que je la caresserais, même sans désir sexuel, puis l’embrasserais sur le front, le bout du nez, les lèvres… puis le désir viendrait tout seul.

    Je pense que ce n’était pas l’âme soeur et ça en est resté là. J’ai prétexté la fatigue et l’ai quittée en douceur, mais pas fier de moi.

    Par la suite, j’ai quelquefois rencontré des femmes qui, pour une raison ou pour une autre ne pouvaient ou ne voulaient être pénétrées.

    Quelle Fête ! C’est incroyable, mais ça a été des relations parmi les plus érotiques que j’aie vécues.

    J’évite les rapports buccaux-sexuels pour laisser ma bouche, mes lèvres embrasser, caresser, suçoter tout le reste du corps, en variant et en me laissant guider uniquement par le plaisir que j’ai à érotiser ma partenaire.

    Mes mains et tout mon corps effleurent, caressent, pincent (prudemment), massent, explorent et même mon membre viril joue à ce jeux, qu’il soit flasque (c’est rare) ou dressé (ça se dresse ?).

    L’une de ces partenaires particulières (pas de pénétration) m’a finalement attiré en me demandant de la pénétrer. Geste automatique du préservatif et ensuite, son sexe m’a littéralement aspiré.

    Dès l’instant où j’ai commencé la pénétration, j’ai senti pendant quelques minutes des spasmes de jouissance. La tête en arrière, elle jouissait pleinement, je dirais sans s’occuper de moi.

    Ça tombait bien, car les longs préludes m’avaient aussi conduit au bord de l’extase et j’ai joui après quelques secondes seulement. Quelques secondes plus tard, je redevenais mou, mais ses spasmes continuaient.

    Ejaculation précoce ? Oui par rapport à la brève durée de la pénétration. Non par rapport à la demi-heure ou à l’heure de jeux préalables.

    Depuis, je recherche des femmes pour lesquelles la pénétration n’est pas le but (par exemple en proposant un massage relaxant ou une nuit platonique dans le même lit).

    La plupart du temps il y a pénétration, mais cela dépend de ma partenaire. Mais chaque fois, on perd la notion du temps et c’est la faim ou la soif qui nous ramène parfois sur terre.

    C’est clair que si le but c’est d’amener sa partenaire à l’orgasme en “limant comme un dingue” (ou même “pas comme un dingue”) c’est super risqué. Pour moi c’est comme vouloir grimper au sommet d’un immeuble en escaladant une façade, alors que l’on peut prendre l’escalier. Attention, j’ai pas dit de prendre l’ascenseur tout-de-même (genre vibro, pompe vacuum etc.) mais chacun fait comme il veut bien sûr.

    Ces femmes qui apprécient, voire adorent la non pénétration sont ce que j’appelle des âmes sœurs.

    J’ai eu des relations avec des femmes qui arrivent toutes seules à l’orgasme rien qu’en les pénétrant, juste après s’être déshabillées (ou même toute habillées) et qui partent dans le plaisir après quelques coups de reins. Mais c’est vrai que l’on avait passé une soirée romantique ensemble, qu’on avait dansé, que l’on s’était embrassés et que l’on était arrivé au bord de la jouissance.

    Alors tout vient tout seul et si je jouis après quelques secondes, ça me convient puisqu’elle a de toute façon son plaisir et qu’elle ne m’attend surtout pas.

    Comme je ne bois, ni ne fume, à moins d’être “crevé” à 4h00 du mat’, ça redémarre après quelques instants, le temps que Madame ou Mademoiselle redescende de son nuage, surtout si l’on a plaisir à se coller à elle après sa jouissance.

    Panne sexuelle ? Absence d’érection ? Ejaculation précoce ? Si le plaisir de caresser, d’embrasser, d’effleurer est là tout part dans l’érotisme exacerbé et tout apporte du désir. Mais si l’on est pas avec “une âme soeur” ou si l’on a un problème organique, de santé, ça peut être difficile.

  15. La confiance, en cas de panne d’érection, je ne l’ai pas trouvée…
    Bonjour,
    J’ai beaucoup souri à votre commentaire les femmes aiment bien jouer aux infirmières… J’ai expérimenté et je dois être un martien égaré sur cette pauvre planète bleue, car la réalité est, en ce qui me concerne, à des années lumière de votre bel optimisme épistolaire.
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *