Index du blog
Encart publicitaire


Recherche personnalisée

a propos de l'auteur

Bienvenue sur mon blog ! Un blog de médecin femme qui s’appelle Pannes-
Sexuelles, ça vous interpelle ? !

abonnement

Votre avis

Pratique

Commentaires sur : Recommencer sa vie sexuelle et retrouver son érection….

Sexe nul

le 05-09-2014 à 10:33 par patrick gigon

Je viens vers vous parce que mon cas est complexe. Mon épouse a divorcé parce que au niveau sexualité rien ne marchait malgré les piqures Edex les traitements oraux.
La pose d une prothèse m'est défendue pour cause de staphyllocoque et de rejet. J'ai acheté divers appareils sans résultats : l'érection se fait, mais elle retombe lors de la pénétration. J'ai essayé plusieurs partenaires sans résultats positifs. J'arrive à me dire que rien n est possible pour moi : j ai vu des psy et ils disent qu'il faut je vive sans sexe.
merci vous êtes mon dernier espoir merci de me répondre



------------------------------------

Erection

le 16-05-2014 à 09:30 par Eliane

A mon avis, pour retrouver son érection, il faut travailler le mental.



------------------------------------

Sexualité

le 07-07-2013 à 13:04 par boyka

J'étais trop timide, pas homosexuel, mais je tends vers ça ... je ne la pratique pas, mais je voulais voir les hommes " du type que je crois sexy ", faire l'amour ... j'ai passé toute ma vie jusqu'à maintenant ( 35 ans ) sans aucune copine ...
Un jour je me suis allé au bordel pour essayer l'amour a une femme, mais ...une panne sexuelle a eu lieu ...Mon pénis ne répond plus comme s'il est détaché de mon cerveau.
Que faire,...le viagra peut il m'aider? je crains l’accoutumance !



------------------------------------

Aidez nous !!

le 09-05-2013 à 02:31 par Stéphanie et Laurent

Il y a 6 ans nous avons perdu un bébé ( sr le début d grossesse 7 semaine), depuis avec mon mari (38 ans et moi 30 ans), nous ne fesons l'amour que sporadiquement (cela fait 5 mois sans l'avoir fait) et quant on s'apprète a le faire tt ce passe bien, l'érection viens mais au bout de quelques minutes de préliminaire elle retombe, cela fait plusieur fois que sa lui arrive même avant son traitement pour la tension (triatec), je ne sais plus quoi faire, quoi lui dire, aidez nous à y voir plus clair.



------------------------------------

Panne la 1ere fois

le 04-03-2013 à 12:33 par ronaldkwr

Salut lorsque je voulais me lancer pour la 1er fois ;j'etais bien en érection au début, mais avant la pénétraction j'ai eu peur (car avant j'avais pensé à ce qui se passerait si je neparvenais pas a durer en érection)et ça s'est arrêté. que faire car des j'ai peur de me ridiculiser pour une 2eme fois. svp aidez moi.



------------------------------------

trop mou

le 30-05-2009 à 16:08 par seb

bonjour ,
D'une timidité maladive manquant de confiance en moi, j'ai commencé ma vie sexuelle tres tard (33 ans)en ayant ma premiere exeperince avec une prostituée. Cela s'est mal passé( érection insuffisante,).
Avant ça je pratiquais la masturbation et croyais même être homo. Il m'arrivait d'être attiré par des garçons. Depuis 15 mois je suis amoureux d'une fille à qui je n'ai rien dit complexé par mon inexperience la difference d'age entre elle et moi (10ansde moins que moi)et je le repete une timidité maladive avec les femmes et elle en particulier qui fait que parfois en sa presence je ne de rien.
Étant donné mon manque d'audace un autre a fini par la seduire inutile de dire dans quel etat ça mis je me suis remis a fumer,j'avais plus envie de rien je regardais meme plus les femmes dans la rue ,mes erections matinales avaient meme disparu.il y a 10 jours j'ai tenté une nouvelle experience avec la meme prostitué,au debut j'ai eu une erection puis suite a un changement de position ramolissement avec impossibilité de retrouver la fermeté.
Donc deux experiences sexueles catastrophiques impossibilité de Séduire les femmes je cumule trop de handicap je suis vraiment desesperé je vais finir célibataire,ce dont je souffre le plus c'est d'avoir raté cette fille j'ai du mal a me faire une raison,je me demande si je suis impuissant homo refoulé hetero nevrosé ,enfin trop de questions et de problemes pour un type comme moi.je vois vraiment pas comment en sortir.



------------------------------------

L'âme soeur.

le 25-03-2008 à 02:48 par Enzo

Quel homme n'a jamais rêvé d'avoir une superbe jeune femme couchée, presque nue (en nuisette transparente), offerte, les yeux clos, prête à être "entreprise" par l'heureux élu?

Ca m'a paralysé: je n'ai rien fait. Je l'avais séduite, mais ça avait été trop "facile" pour moi. En fait, elle était superbe, confiante, peut-être aimante, mais j'étais impuissant.

Par bonheur, ça a été l'exception qui confirme la règle. Mais je culpabilise encore par rapport au don extraordinaire qu'elle me faisait et mon attitude involontairement passive.

Aujourd'hui, je pense que je la caresserais, même sans désir sexuel, puis l'embrasserais sur le front, le bout du nez, les lèvres... puis le désir viendrait tout seul.

Je pense que ce n'était pas l'âme soeur et ça en est resté là. J'ai prétexté la fatigue et l'ai quittée en douceur, mais pas fier de moi.

Par la suite, j'ai quelques fois rencontré des femmes qui, pour une raison ou pour une autre ne pouvaient ou ne voulaient être pénétrées.

Quelle Fête! C'est incroyable, mais ça a été des relations parmi les plus érotiques que j'aie vécues.

J'évite les rapports buccaux-sexuels pour laisser ma bouche, mes lèvres embrasser, caresser, suçoter tout le reste du corps, en variant et en me laissant guider uniquement par le plaisir que j'ai à érotiser ma partenaire.

Mes mains et tout mon corps effleurent, caressent, pincent (prudemment), massent, explorent et même mon membre viril joue à ce jeux, qu'il soit flasque (c'est rare) ou dressé (ça se dresse?).

L'une de ces partenaire particulière (pas de pénétration) m'a finalement attiré en me demandant de la pénétrer. Geste automatique du préservatif et ensuite, son sexe m'a littéralement aspiré.

Dès l'instant où j'ai commencé la pénétration, j'ai senti pendant quelques minutes des spasmes de jouissance. La tête en arrière, elle jouissait pleinement, je dirais sans s'occuper de moi.

Ça tombait bien, car les longs préludes m'avaient aussi conduit au bord de l'extase et j'ai joui après quelques secondes seulement. Quelques secondes plus tard, je redevenais mou, mais ses spasmes continuaient.

Ejaculation précoce? Oui par rapport à la brève durée de la pénétration. Non par rapport à la demi-heure ou à l'heure de jeux préalables.

Depuis, je recherche des femmes pour lesquelles la pénétration n'est pas le but (par exemple en proposant un massage relaxant ou une nuit platonique dans le même lit).

La plupart du temps il y a pénétration, mais cela dépend de ma partenaire. Mais chaque fois, on perd la notion du temps et c'est la faim ou la soif qui nous ramène parfois sur terre.

C'est clair que si le but c'est d'amener sa partenaire à l'orgasme en "limant comme un dingue" (ou même "pas comme un dingue") c'est super risqué. Pour moi c'est comme vouloir grimper au sommet d'un immeuble en escaladant une façade, alors que l'on peut prendre l'escalier. Attention, j'ai pas dit de prendre l'ascenseur tout-de-même (genre vibro, pompe vacuum etc.) mais chacun fait comme il veut bien sûr.

Ces femmes qui apprécient,voire adorent la non pénétration sont ce que j'appelle des âmes sœurs.

J'ai eu des relations avec des femmes qui arrivent toutes seules à l'orgasme rien qu'en les pénétrant, juste après s'être déshabillées (ou même toute habillées) et qui partent dans le plaisir après quelques coups de reins. Mais c'est vrai que l'on avait passé une soirée romantique ensemble, qu'on avait dansé, que l'on s'était embrassés et que l'on était arrivé au bord de la jouissance.

Alors tout vient tout seul et si je jouis après quelques secondes, ça me convient puisqu'elle a de toute façon son plaisir et qu'elle ne m'attend surtout pas.

Comme je ne bois, ni ne fume, à moins d'être "crevé" à 4h00 du mat', ça redémarre après quelques instants, le temps que Madame ou Mademoiselle redescende de son nuage, surtout si l'on a plaisir à se coller à elle après sa jouissance.

Panne sexuelle? Absence d'érection? Ejaculation précoce? Si le plaisir de caresser, d'embrasser, d'effleurer est là tout part dans l'érotisme exacerbé et tout apporte du désir. Mais si l'on est pas avec "une âme soeur" ou si l'on a un problème organique, de santé, ça peut être difficile.



------------------------------------

compliqué la vie... sexuelle

le 05-01-2008 à 20:49 par adam

bonjour, je vous écris concernant une situation un peu spéciale. j'ai 31 ans, suis très bien dans ma peau, la nature a été plutôt généreuse avec moi sur le plan physique et intellectuel. j'aime beaucoup faire du sexe, je suis bien membré et tout s'est bien passé jusqu'au jour où.... tout s'est cassé. j'ai été pendant plusieures années avec une seule femme, on s'aimait beaucoup mais, voilà, un jour elle a décidé de me quitter pour un autre. ça a été la fin du monde pour moi, j'étais désespéré, alors j'ai tout fait pour la faire changer d'avis. émue par mon état elle a été d'accord pour donner une nouvelle chance à notre couple. mais c'était une mauvaise idée finalement, puisque tout allait de travers, surtout sur le plan sexuel. elle se refusait totalement, et moi j'ai fini par perdre complètement mes moyens. me voilà propriétaire d'un grand beau pénis inutile! au début c'était des éjaculations précoce, puis rien du tout. après trois autres années, on s'est définitivement séparé et maintenant elle est mariée. on se voit de temps en temps, en tant qu'amis. de mon côté, je n'ai plus eu le courage d'approcher une femme et aujourd'hui je ne ressens aucune attraction envers les femmes. je ne voulais plus me sentir à tel point humilié devant une femme... faut dire que j'étais très orgueilleux quant à la qualité de mes "prestations" sexuelles... enfin, je dois ajouter que, par contre, j'ai des érections nocturnes et je me masturbe souvent pour assouvir mes besoins physiologiques. donc je ne crois pas que c'est un problème mécanique ce qui m'arrive. maintenant, voici le recit de la denière étape de ma vie: faute de pouvoir m'approcher d'une femme, je me suis tourné vers les hommes. c'est venu petit à petit, en regardant des vidéos x.... un jour je me suis rendu compte que je regarde plus les hommes et que j'essaye de m'identifier à eux (à leurs prouesses, bien entendu). jamais auparavent les hommes n'ont pas éveillé mon attention! bon, une fois dans cette voie, j'ai commence à regarder des videos gay, à fréquenter des sites de rencontres et, finalement, j'ai rencontré quelqu'un. c'était le premier, très charmant, je me sentais très attiré par lui. inutilde de vous faire un dessin, rien ne marche non plus.... au début l'excitation de la nouveauté a fait que j'avais des érections, mais très vite je me suis senti dépassé par les capacités sexuelles de mon amant. on s'est quitté, et depuis j'ai eu encore deux "aventures" homosexuelles... mais le problème est toujours le même. je ne suis pas passif du tout, je me sens attiré par l'autre, j'aimerais bien avoir de bonnes érections pour pouvoir avoir une vie sexuelle normale... mais je ne sais plus quoi faire. maintenant je vois quelqu'un de temps en temps, mais tout ce qu'on peut faire c'est du sexe oral, et là encore je ne bande pas comme je le voulais (ou espérais). qu'est-ce que vous me conseillez?! j'en ai ras-le-bol.... je vous remercie pour votre attention et votre réponse. et j'espère que vous n'allez pas croire que c'est une histoire bidon, puisque, malheureusement, ce n'est pas le cas. bien à vous, adam



------------------------------------

Comme Philippe

le 17-03-2007 à 10:43 par Olivier

Bonjour,
Je suis comme Philippe. L'annee derniere j'ai commence a avoir des pannes, ma copine du moment me repousse alors, enervee ! Depuis j'ai 2 autres partenaires et plus ca va, moins ca va... En effet, Cialis est une solution qui marche extrenement bien, mais comme Philippe, j'ai tres peur d en etre dependant !
Un conseil ?
Merci



------------------------------------

La confiance...

le 14-02-2007 à 08:49 par Phil

Bonjour,
J'ai beaucoup souri à votre commentaire les femmes aiment bien jouer aux infirmières... J'ai expérimenté et je dois être un martien égaré sur cette pauvre planète bleue car la réalité est, en ce qui me concerne, à des années lumière de votre bel optimisme épistolaire.
Bien cordialement



------------------------------------

c'est bien pour les hommes

le 13-02-2007 à 17:36 par Liliane Lilouche1@aol.com

c'est bien gentil tout ca pour les hommes...mais pour les femmes? que faire apres une totale qui enleve la libido et qui vous fait prendre du poids parce que sous hormones? On pense toujours aux pauvres hommes et leur sexualite...Ne serait-il pas grand temps que l'on s'occupe aussi de la sexualite des femmes, j'ai 60 ans et comme beaucoup d'autres femmes meme plus agees, je ne me sens pas encore prete a etre mise sur une voie de garage...meme sexuellement....que conseillez-vous dans ce domaine? Merci de me repondre



------------------------------------

Prendre un médicament pour l'érection va-t-il aggraver la situation ?

le 04-02-2007 à 23:37 par Catherine Solano

Je comprends vos questions, mais franchement, je peux vous rassurer. J'ai l'expérience de ce genre de problème. Tous les hommes dans votre cas qui prennent un médicament l'arrêtent rapidement parce qu'ils n'en ont plus besoin. Il n'y a pas d'accoutumance, mais plutôt une reprise de confiance, qui'il s'agisse du Viagra, du Levitra ou du Cialis. Comme vous n'avez pas fait l'amour depuis 2 ans, votre difficulté n'est pas uniquement psychologique. Vos réflexes sont un peu rouillés (si l'on peut dire !) et un coup de pouce médicamenteux peut vous aider. Cela dit, il est aussi possible, avec un peu de patience, de s'en passer. C'est ce que les hommes font depuis la nuit des temps, et c'est un choix que je respecte et que je comprends. Mais bon, depuis qu'on a inventé les démarreurs électriques, il n'y a plus grand monde à utiliser une manivelle !
Amicalement,
Dr Catherine Solano



------------------------------------

starter ???

le 04-02-2007 à 23:19 par Philippe

A 28 ans, je n'ai pas fait l'amour depuis 2 ans. J'ai récemment rencontré une femme avec laquelle je me sens plutot bien malheureusement, je n'ai que des débuts d'érection qui stoppent rapidement.
Etant jeune, sportif et sans problème particulier, je suis allé voir mon généraliste pour en discuter. Il m'a dit "il faut retrouver confiance en vous !" Il m'a donc prescrit du cialis.
Le problème c'est que d'un coté j'hésite à le prendre. En effet, la panne à laquelle je suis confronté est purement psychologique, même si je me sens plutot bien dans ma peau et que je ne suis pas vraiment conscient des causes. Prendre un cachet qui agit sur l'érection, ne risque t-il pas d'accroitre ce probleme psychologique en créant une dépendance à ce médicament ? En même temps si je ne le prend pas je risque de me casser mentalement.
J'entend bien ce que vous dites quand vous parler de "starter" et comprend bien comment ça pourrait marché mais malgré tout je me pose cette question.

Merci pour vos nombreux conseils et ce site.



------------------------------------

Ajouter un commentaire


Titre :*


Texte :*


Auteur :*


E-mail :


Afficher mon e-mail : NON / oui

Ajouter un lien :

Intitulé du lien :


URL :


Pour nous aider à lutter contre le spam, merci de répondre à la question :
2 + 2 = ?
Inscrivez votre réponse dans le champs ci-dessous *



Copyright © 2006 - 2007